Services à la personne : moins d’heures rémunérées en 2013

La direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques – Dares – a publié en février dernier son bilan annuel sur l’emploi dans le secteur des services à la personne.
Principales observations : un recul de l’activité de 3,5%, notamment du fait d’une forte baisse de l’emploi par les particuliers.

heures-emploi-particuliersEn 2013, pour tous publics et services confondus, 886 millions d’heures ont été rémunérées pour des activités de services à la personne exercées au domicile des particuliers. Confirmant la tendance amorcée en 2012, qui avait déjà connu une baisse de 0 ,8%, ce volume est en diminution de 3,5%, notamment du fait de la réduction des emplois par les particuliers (-5,8%) et par les associations (-3,2%). Les particuliers employeurs ont recours à des intervenants pour la garde de jeunes enfants (12%), l’aide à domicile (19%) et à des employés de maison et personnels de ménage pour le reste (59%). Selon La DARES, si cette diminution de l’emploi par les particuliers est à relier à un transfert partiel de l’activité vers les organismes privés, elle puise également ses sources dans « la baisse du pouvoir d’achat des ménages, observée entre 2011 et 2013 », qui aurait eu comme effet induit d’encourager un recours au travail non-déclaré.

Selon le même mouvement, l’activité des organismes prestataires, qui cumulent 365 millions d’heures d’intervention (41,2% de l’activité globale), s’est stabilisée ; elle était jusqu’alors en croissance régulière. Le volume des interventions des organismes publics est quant à lui identique à 2012, avec 97,5 millions d’heures.

Le phénomène le plus marquant concerne l’intérêt de plus en plus fort marqué par les entreprises privées pour les services à la personne, notamment à destination des personnes âgées et dépendantes (hausse de 15 points en cinq ans), domaine traditionnel d’intervention des associations et des organismes publics. Toutes activités confondues, ces entreprises ont rémunéré 108 millions d’heures en 2013, soit une hausse de 8,3% par rapport à l’année précédente. Elles couvrent ainsi désormais 30% du marché. Enfin, même si elle ne représente encore que 1% des heures prestataires en 2013, l’activité des auto-entrepreneurs poursuit sa régulière croissance depuis 2009, essentiellement pour les activités de ménage-repassage (39,7% de leur activité), le petit jardinage et le bricolage (29,5%), et l’enseignement (24,1%).

Téléchargez l’étude de la Dares : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2015-010v2.pdf

Bruno Lefèvre

Partager cet article