Rester chez soi grâce à une aide au maintien à domicile

La maison de retraite n’est pas forcément une solution inévitable face à la perte d’autonomie d’une personne âgée. De nombreuses aides, aujourd’hui en place, permettent le maintien au domicile tout en conservant un cadre de vie confortable.

Conserver son indépendance grâce aux aides financières existantes

Pour une personne âgée, pouvoir rester chez soi peut représenter un confort moral et physique non-négligeable, lui assurant son indépendance dans un cadre de vie familier.

Le maintien à domicile peut toutefois poser quelques difficultés. Qu’elles soient d’ordres médicales, techniques, sociales, mais aussi financières, les autorités ont mis en place plusieurs types d’aides afin de permettre à une personne âgée de rester à son domicile dans les meilleures conditions.

Ces aides permettent d’assurer un maintien à domicile adéquat pour les personnes âgées ainsi que de prévenir leur isolement. Elles se distinguent ainsi :

  • l’aide ménagère (qui peut effectuer divers travaux du quotidien)
  • l’APA (allocation personnalisée d’autonomie à domicile)
  • les aides locales des CCAS (centres communaux d’action sociale)
  • le programme des caisses de retraite

Rester chez soi grâce aux aides ménagères

Ces aides sont destinées aux personnes âgées dont la perte d’indépendance est peu importante. Elle permet d’exécuter des travaux du quotidien comprenant :

  • le ménage du domicile
  • la lessive, repassage, etc.
  • la toilette
  • la cuisine

L’aide ménagère à domicile peut être demandée auprès du service social du département pour n’importe quelle personne âgée qui en exprimerait le besoin. Elle ne peut toutefois être accordée qu’à certaines conditions :

  • Avoir au moins 65 ans (ou 60 ans dans le cas d’une inaptitude au travail)
  • Que les revenus ne dépassent pas 800 € par mois pour une personne seule (1 242 € pour un couple)
  • Ne pas pouvoir bénéficier de l’APA (voir ci-dessous)
  • Avoir le besoin d’une assistance pour les petits travaux du quotidien

Dans le cas où les revenus seraient supérieurs à ceux imposés, il est possible de se tourner vers les caisses de retraite qui pourront (sous réserve de ressources) financer cette aide au maintien à domicile. Elle pourra la mettre en place via ses programmes, tels que le plan d’action personnalisé.

Dans le cas d’un besoin d’une assistance dans la réalisation des repas, il peut être intéressant de se renseigner auprès de la commune de résidence qui peut proposer un service de plateau repas à domicile.

Maintien à domicile avec l’APA

L’APA (allocation personnalisée d’autonomie à domicile) est une aide financière permettant le maintien à domicile de personnes dont la perte d’autonomie est considérée comme moyenne ou forte. Elle est destinée aux personnes dont la dépendance est classée GIR 1 à 4 selon la grille correspondante. La personne doit également être âgée de plus de 60 ans et résider en France.

Les personnes âgées bénéficiant de cette aide financière peuvent ainsi demander :

  • une assistance humaine : plateau repas, assistance au quotidien, ménage
  • une assistance technique : téléassistance, etc.
  • des solutions pour les aidants : bref séjour, accueil en journée, etc.

Le montant de l’APA varie en fonction du plan d’aide élaboré par l’équipe médico-sociale du département. Elle est diminuée d’une participation du bénéficiaire dont le montant est calculé selon ses ressources.

Contrairement à l’aide ménagère pour le maintien à domicile, l’APA est accordée à toute personne âgée dépendante, qu’importent ses revenus.

 

Source : Bénéficier d’une aide au maintien à domicile

Partager cet article